Aller à:
Close

Cuisines

Types de plats

Menu
Chercher

Baklava

baklava
baklava

Baklava

La pâtisserie turque est particulièrement riche et gourmande. Le baklava en est une très jolie illustration. Ce gâteau est craquant, parfumé et tout en rondeurs. La découverte de cette recette est une promesse de douceur pour le palais, après un repas plus épicé.

Une pâtisserie aux racines diverses

Les cuisines et les pâtisseries de la Méditerranée et du Moyen-Orient se sont beaucoup influencées mutuellement. Les mouvements de population, une histoire commune, des produits similaires en sont la cause. Le baklava est ainsi un gâteau que plusieurs pays aujourd’hui revendiquent. Trois traditions peuvent être à l’origine de la recette actuelle. La première est issue d’un gâteau romain, appelé « placenta » qui signifie feuilleté. Après la chute de Byzance, les Ottomans retravaillent la pâtisserie en y ajoutant du sucre et des fruits secs. La deuxième origine possible est celle du pain mongol. Ces peuples nomades ne disposent pas de fours pour cuir leurs pains en rond. Ils les cuisent à plat sous forme de fines galettes. Ces dernières sont ensuite utilisées par les Ottomans pour construire leurs baklavas. La troisième origine est perse. Un cuisinier de la cour de Shah Abbas (1571-1629), Ostad Nourollah, donne par écrit, la recette du baklava. Il fait aussi référence à une recette ancienne des Byzantins proche de la sienne. Cette origine floue a d’ailleurs donné lieu à une querelle diplomatique en 2006 au sommet de Vienne. En 2013 enfin, une indication géographique européenne est accordée par l’Union européenne en faveur du gâteau turc, la « Gaziantep Baklavası ».

Le baklava, un gâteau de tradition

Quelle que soit l’origine de la recette, plusieurs traditions y sont attachées en Turquie. La pâtisserie est traditionnellement servie au Palais de Topkapi, la demeure des sultans. Elle est alors réservée aux cérémonies religieuses pendant le ramadan. À la fin de celui-ci et lors de la fête du Sacrifice (Aid el Kébir), deux plateaux sont apportés aux Janissaires. Ces derniers constituent un corps militaire d’esclaves chrétiens fidèles aux sultans. Ce rituel s’appelle la « Procession du baklava » (Baklava Alayi). À l’issue d’un défilé dans la ville, les plats sont déposés au sol. Les soldats doivent alors se battre entre eux pour se répartir les pâtisseries. Jusqu’au XIXe siècle, ces gâteaux sont réservés aux grandes occasions et mangés par les classes riches de la population turque.

Une recette faite de douceur et de parfums

Déguster un baklava fait entrer le gourmand dans le monde des mille et une nuits. Les parfums de pistache, d’amandes, de noisette ou de fleurs d’oranger explosent dans le palais. Les 33 couches traditionnelles de pâte filo sont croustillantes et apportent de la légèreté. Le citron donne la pointe d’acidité nécessaire pour l’équilibre de la recette et empêche le sucre de caraméliser. Le sirop enrobe cette pâtisserie traditionnellement rectangulaire en Turquie. Ce plat est souvent servi l’après-midi avec une tasse de café typique du pays. De nombreuses variantes locales ou régionales existent. Les gourmands n’ont que l’embarras du choix.

Découvrez également

La cuisine turque est un monde de surprises. Des plats épicés comme le lahmacun contrastent avec le dolma plus classique, l’ayran surprenant et le baklava très sucré.

Découvrez ces plats

Où commander " Baklava " près de chez vous ?

Entrez votre code postal